Régine et ses chiens : Différence entre versions

De AnimalZooFrance
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m (Page créée avec « '''Régine M., Régine et ses chiens, SICMO, c. 1970''' Ouvrage érotique de 120 pages publié sous pseudonyme dans les années 70 édité par la SARL SICMO ayant fait l'obj… »)
 
m
 
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
Ouvrage érotique de 120 pages publié sous pseudonyme dans les années 70 édité par la SARL SICMO ayant fait l'objet d'une interdiction pour outrage aux bonne mœurs, en 1972. L'arrêt de la cour de cassation de 1973 relève que celui-ci n'est « qu'une suite ininterrompue de descriptions de scènes de débauche au cours desquelles les personnages se livrent, notamment, à des actes de bestialité qui sont indiqués »<ref>[http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000007058831 Décision de la cour de cassation du 5 décembre 1973]</ref>.
 
Ouvrage érotique de 120 pages publié sous pseudonyme dans les années 70 édité par la SARL SICMO ayant fait l'objet d'une interdiction pour outrage aux bonne mœurs, en 1972. L'arrêt de la cour de cassation de 1973 relève que celui-ci n'est « qu'une suite ininterrompue de descriptions de scènes de débauche au cours desquelles les personnages se livrent, notamment, à des actes de bestialité qui sont indiqués »<ref>[http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000007058831 Décision de la cour de cassation du 5 décembre 1973]</ref>.
  
 +
 +
== Articles connexes ==
 +
* [[Législation française sur la pornographie animale]]
  
 
== Notes ==
 
== Notes ==

Version actuelle datée du 8 décembre 2010 à 11:39

Régine M., Régine et ses chiens, SICMO, c. 1970

Ouvrage érotique de 120 pages publié sous pseudonyme dans les années 70 édité par la SARL SICMO ayant fait l'objet d'une interdiction pour outrage aux bonne mœurs, en 1972. L'arrêt de la cour de cassation de 1973 relève que celui-ci n'est « qu'une suite ininterrompue de descriptions de scènes de débauche au cours desquelles les personnages se livrent, notamment, à des actes de bestialité qui sont indiqués »[1].


Articles connexes[modifier]

Notes[modifier]