Discussion:AnimalCross:Présentation

De AnimalZooFrance
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le mode de fonctionnement des associations de protection animale a déjà été traité sur cette page : Défense_des_animaux
Le cas d'Animal cross est un cas d'école, et nous allons analyser sa mécanique, comme par exemple :

Interdiction de la zoophilie pour protéger les mineurs[1]
Interdiction de la zoophilie pour éviter des transmissions de maladie aux Hommes[2]
Animal Cross utilise des moyens détournés pour arriver à ses fins[3]

Avec une mécanique pareil, Animal Cross peut se targuer d'avoir obtenus quelques résultats :

Un début de victoires pour Animal Cross[4]

Rappel de la loi sur les contenus pornographiques en ligne[modifier]

Légalement, la diffusion d'images pornographique est interdite dès lors que le contenu est visible par un mineur. Tout le contenu pornographique "classique" auquel vous avez accès en 3 clics est interdit. Mais il y a une certaine forme de tolérance vis à vis de cette loi, qui n'est en réalité pas appliquée. Benoit Thomé avoue lui même que la loi actuelle ne réprime pas ce genre de contenu :[5]

Animal Cross

EN 2010, une dizaine de parlementaires avaient voulu rendre interdit la diffusion d'images zoophiles via Internet, et le Gouvernement avait simplement répondu que la loi actuelle suffisait. Plus d'infos sur la page 10_parlementaires_contre_la_diffusion_de_la_zoophilie.

Rappeler le cas de la SPA de Pau[modifier]

Benois Thomé avait milité pour la condamnation de la SPA de Pau qui euthanasiait beaucoup trop de chiens.

Il y avait donc actes de maltraitances dans cette SPA. Si on applique la stratégie d'AnimalCross sur la zoophilie à ce cas, c'est à dire prendre les pires cas pour justifier une interdiction : le fait qu'une SPA ait fait des maltraitances sur animaux et ait été condamnée, il faudrait donc interdire toutes les SPA.